weblog basé sur les journaux intimes, les chroniques et d'autres sujets plus mineurs tels que musique, webdesign...

Novembre 2000

28/11/00
vues du ciel
blogger
CEV

26/11/00
palestinien

24/11/00
nosepilot

22/11/00
Isabelle

21/11/00
tehu.pf
(auto)pub
JMag

20/11/00
livre d'or
Inrocks/Voir
démos musique

18/11/00
cher écran
Laqk

16/11/00
katalog
sigur rós

13/11/00
histoire du web
HTML dynamique
no Flash

10/11/00
ANPE
Going to Florida

08/11/00
Abeille Bee
Nabe et sites officiels

06/11/00
chroniques de cybérie
cher écran

05/11/00
trucs graphiques

03/11/00
2 mois

01/11/00
Tchooze

31/10/00
start 2

(28/11/00)

En inscrivant mon site sur eatonweb, j'ai remarqué dans la section [french] un blog que je ne connaissais pas, vues du ciel. Curieux, je ne le découvre qu'aujourd'hui, alors que son auteur Vincent est très lié à Amandine (voir juillet). Il y a plusieurs sections en cours, un log perso et un log pour les copains. Techniquement (le changement semble récent), c'est une page générée par Blogger incluse dans une surcouche php. Bien foutu.
Jeu : nous sommes le 28 novembre. Combien de jours ou semaines mettra le webauteur de vues du ciel pour découvrir ce site ?

En passant : il m'a donné un très bon site perso, celui de M-A.M. Non, ce n'est pas la dame patronnesse du RPR.

J'ai testé
En parlant de blogger, j'ai fini par rentrer dedans. Une chose est sûre : l'interface est bien plus conséquente que pitas, mon premier essai. Quelques problèmes lors de l'inscription, il faut parfois reloader une frame pour la rafraîchir, mais dans l'ensemble ça tient la route. Une fois qu'on a compris le système, ça va très vite. Après si on veut fignoler la mise en page, il faut coder à la main pratiquement.

Quelque chose de plus geek oriented ? Il faudrait aller se perdre dans la nébuleuse weblogs/userland, avec plein de domaines satellites. J'ai vu une appli où on pouvait construire sa propre liste de liens, quotidiennement vérifiés pour les mises à jours (comme le WatchURL de Mongolo).

Nuage sombre sur la CEV... J'ai appris par un diariste que Netroll et Strophe, les "hébergeurs-gérants" (j'ai pas l'expression adéquate) sont fatigués des vicissitudes internes entre diaristes. Ils souhaitent (et on les comprend) passer la main et trouver un repreneur l'année prochaine.
Ce serait dommage qu'un si bel outil, qui a été peaufiné au fil des mois, tombe bêtement le bec dans l'eau.
Toujours le problème d'avoir un règlement, de s'y astreindre pour parvenir à un but. Si on était en France, on déposerait les statuts d'une association. Au Québec, il doit exister des mécanismes similaires. Mais dans un espace virtuel, comment faire ?

(26/11/00)

Dans les Inrocks de cette semaine, un reportage de M. Weitzmann sur la situation Israël/Palestine. J'ai regardé cette photo d'un jeune palestinien. Photo déjà vue, à Belfast ou Jérusalem, provenant d'une agence de presse. On voit d'ailleurs un autre photographe en arrière-plan.
J'ai pensé alors que sa tête avait été soigneusement repérée, son nom récupéré et fiché par les renseignements israéliens.
J'ai pensé à cette autre "fait divers" tragique et nettement moins romantique. La foule palestinienne avait arrêté 3 réservistes israéliens qui s'étaient trompés de chemin. Amenés dans un commissariat palestinien, la foule surexcitée les a lynchés puis mis à mort. Un palestinien ivre de vengeance ouvre la fenêtre et montre à la foule ses mains recouvertes de sang. Un photographe italien capture la scène. "Celui-là ne sera pas vivant l'année prochaine", me suis-je dit.
Quelques heures après, les missiles de l'armée israélienne font exploser le commissariat. Il faudra peu de temps aux services secrets pour identifier le meurtrier (l'homme à la fenêtre ?). Celui-ci sera liquidé et ses complices arrêtés par les israéliens. Les dirigeants palestiniens ont fermé les yeux durant l'exfiltration des coupables. C'était le prix à payer.
Deux pays sur une seule terre. Il faudra bien qu'ils s'entendent. C'est la paix à retardement, comme le dit le titre du reportage. La guerre ? "...selon l'état-major de Tsahal, une solution militaire aurait des conséquences ingérables : étant donné l'imbrication impossible des territoires israéliens et palestiniens, cela reviendrait à transformer les deux tiers du pays en champ de bataille."

Les mois passent et la photo-titre retrouve peu à peu ses couleurs d'origine.

(24/11/00)

Perdu au fond de mes bookmarks depuis un mois, ce lien vers un dessin animé en Flash, nosepilot.
J'ai fini par le regarder en entier hiers soir. Les références graphiques sont variées. Certaines m'échappent sans doute, mais il y a petit charme rétro dans l'ensemble.
Qui a fait ça ? D'après le nom de domaine, je suppose que l'équipe d'animation bosse près de Philadelphie.
L'histoire ? Heu... D'après ce que j'ai trouvé dans la meta description du fichier source :
my dear swordfighting nun, i'm riding an exploding robotic duck across dry land. be gentle with the rhinocerous. yours, anette.
Accordez-vous une pause et calez-vous 5 minutes dans votre fauteuil. Laissez-vous guider.

(22/11/00)

C'est son anniversaire
Isabelle ouvre son album-photo.

(21/11/00)

10 façons d'accommoder le tehu
Je savais bien que ce mot existait quelque part.
Envoyez-moi vos recettes (-:

Lu hier dans un encart du Journal du Net.
Le site un peu officiel de Frédéric Beigbeder renaît la semaine prochaine à une nouvelle adresse : www.beigbeder.com, tout simplement. Détail qui a son importance : il n'y aura plus de pub sur le site. Cela détonnait un peu avec la nouvelle prise de position de Frédéric Beigbeder dans "99 francs".
Autre détail : vous savez qui a réalisé le site un peu officiel de FB ? Oui ! Encore lui ! On va croire que je m'acharne. Ce garçon ira loin. Il lui reste à faire les sites un peu officiels de Houellebecq et Ravalec. Ensuite, je lui donne un avenir certain dans la présentation de bilans sous Powerpoint.
Pour l'instant, il s'oriente vers une autre voie. C'est un artiste, il s'expose lui, même s'il n'expose que lui.

Le JMag de novembre vient de sortir. Bilan diaristique de l'année. Esquisse de cette espèce étrange et mal connue sans qui le diariste peine à vivre : le lecteur.

(20/11/00)

Thierry T. (entrée du 10/11) n'a pas vraiment apprécié de voir un extrait de son journal reproduit dans le livre d'or de Yann M. (le site officiel). C'est un livre d'or ou une revue de presse ? Faudrait savoir. Le plus amusant : devinez qui a réalisé le site ? Oui c'est celui dont je parlais le 08/11.

Les Inrocks.com viennent de sortir la seconde mouture de leur site, seulement quelques mois après la première version (oubliable). On change de prestataires, on change de mise en page, et pas de surprise, c'est un classique fond blanc qui apparaît.
Coïncidence : la maquette ressemble étrangement à celui de son homologue canadien Voir. Une histoire de typo et de colonages.

En complément à mon katalog, quelques liens avec de la musique à télécharger. Tout ça pour ne pas dire m p 3, le mot magique du Net.
J'aime beaucoup une petite démo nommée dantanna disponible sur le site d'Idaho, groupe obscur mais essentiel à mes yeux.
Superflu met en ligne des extraits de son nouvel album. Si vous ne connaissez pas, c'est dans la ligne de Dominique A, en gros.
Il y a aussi une chanson d'At the drive-in, un jeune groupe texan, qui me donne la pêche à chaque écoute. Je n'ai pas le titre en tête, mais ça doit être trouvable à partir de leur site. Imaginez un Beastie Boy sans la voix de crécelle qui saurait chanter sur du rock. Il y a 2 membres du groupe qui ont laissé pousser leurs cheveux pour ressembler à leurs papas en 75. Attachant.

Un petit exercice en PHP pour moi, une simple question pour vous. On m'a demandé si je pouvais alerter les lecteurs réguliers de mes mises-à-jour. Je ne sais pas encore si c'est le moment adéquat. Je vous pose la question sur un petit sondage. Merci d'y consacrer votre attention.

(18/11/00)

Dans la demi-douzaine d'articles publiés pour la sortie de Cher Ecran (voir 06/11), celui d'Isabelle N. n'est pas le moins inintéressant. Le journal d'Isabelle étant mentionné dans le livre, c'est en quelque sorte un retour à l'envoyeur.

6 mois
Un peu plus de six mois que le journal de Laqk existe. Quand on appelle son journal Le tunnel de mon existence, cela n'incite pas à la franche gaieté. Encore plus frappant : jamais un pseudo n'aura autant collé à son auteur. Laqk parce qu'il vit près d'un lac, calme et paisible en surface. J'y vois aussi une correspondance avec the lack, le manque.
Il n'y a rien de très engageant à suivre un diariste comme Laqk au début. Les journées du calendrier s'accumulent, sans changement perceptif à l'oeil. Il faut le suivre jour après jour, ou bien s'y plonger. C'est bel et bien un journal, pas une quête linéaire. Ca piétine parfois, les périodes d'accalmies sont souvent courtes, les downs fréquents.
La nouveauté de Laqk ? Je dirais que c'est un type de journal qu'on avait l'habitude de rencontrer chez les femmes. Il apprécie beaucoup la sensibilité féminine, mais ce n'est pas seulement ça. Il parle de ses blocages, de ses phobies même les plus ridicules. L'introspection au prix d'un certain courage. Il apprécie la nudité intime, et en même temps il supporte mal tous les masques qu'il doit porter en tant qu'adulte.

Vous êtes parfois tombé sur une diariste qui vous explique en détail les désagréments que lui cause son cycle menstruel ? Vous compatissez, esquissez un sourire gêné et tournez la page.
Un diariste homme, préférera parler (par exemple) de politique, de son dernier coup de sang ou de sa copine/femme/amie de coeur. Si jamais il lui prenait envie de confier à son journal ses problèmes d'érections matinales, il hésiterait. Si tel était le cas d'ailleurs, tout le monde rirait aux éclats en se tapant sur les cuisses.
Et bien le tunnel de Laqk ce serait ça : parler de ses problèmes psychiques et physiques et personne n'aurait envie de rire.
Je suis agacé souvent par ces diaristes qui utilisent l'auto-apitoiement comme unique raison d'être intéressants. Je crois, j'espère, que Laqk est suffisamment lucide pour éviter de chercher le bon docteur consolateur parmi son lectorat.
N'empêche que cette lucidité peut glisser vers un pessimisme glaçant. J'ai dû fouiller dans les archives pour retrouver cette métaphore sur le cancer. En tout cas, elle m'a marquée.

(16/11/00)

Un jour, j'ai fait rentrer le Général Alcazar au Manitoba. En douce. Bien sûr certains vont croire que je mélange les histoires de Tintin et Spirou.
Pas du tout, pas du tout ! J'ai juste fait écouter une chanson du Général Alcazar (l'autre, pas le personnage de BD) à une habitante de la province du Manitoba.
Et en empilant les uploads de mp3, je me suis dit : "Et si je faisais une page de présentation ?". Voici donc mon katalog 2000, pioché dans les disques que j'écoute. Pour votre information, donc (-:
Si vous souhaitez savoir où vous procurer les CDs, écrivez-moi.

J'aurai pu rajouter dans ma page une chanson de Sigur Rós, un jeune groupe islandais qui chante dans l'idiome local. Très sceptique au début sur la hype naissante (mis en avant par Bjork, couvés par Radiohead, etc... ), je me suis accroché brusquement à un titre de la compile des inrocks en septembre.
Starálfur, c'est son nom (on dirait un nom de vaisseau golgoth), Starálfur donc vaut bien un film "Connaissance du monde" sur l'Islande. Plus que la voix androgyne du chanteur, guettez la petite guitare qu'on entend à la fin du refrain. Hmmm ! Comme un orgasme soufflé par la brise. Vous voyez pas ? Tant pis.
La chanson est trouvable sur ce site, mais je ne garantis pas la pérennité.

(13/11/00)

Arno n'est pas seulement le webmestre d'uZine v2, il sort quelquefois la machine à découdre; et ce avec un talent que perso je trouve un ton au-dessus par rapport à ses camarades.
Dans Survivor, il passe en revue toutes les modes technologiques (esthétiques) qui prétendaient secouer le Net et qui se sont vautrées peu à peu dans l'indifférence générale.

Dejavu.org raconte lui aussi le passé du Net, mais avec le ton neutre et bienveillant de l'historien. Le petit truc marrant en plus, c'est l'émulateur des vieux navigateurs. Sans tableaux ni Javascript, à quoi ressemblait votre page personnelle sous Netscape Mosaic ou Internet Explorer 1.0 ?

Ça ressemble à du Flash...
Mais ça n'en est pas. Le très étonnant FaceGenerator utilise à fond le DHTML (positionnement et filtres CSS). Utilisez Internet Explorer pour dresser un portrait robot. Avec mon modem, c'est trop lent pour être vraiment utilisable, mais quand même ça donne une idée.
Si le site est hébergé en Suède, la boite qui fait ça est finlandaise. Là aussi, la première vue est assez bluffante (toujours sous IE - cliquez sur un lien pour voir). Tu cliques avec le bouton droit pour voir la licence de Flash. Eh non ! Pas du tout.

Un autre nordique, mais celui-là est danois. Jakob Nielsen est un consultant qui pond une lettre régulière sur le web. Et le titre de la chronique (Flash: 99% bad) est suffisamment explicite. Encore un intégriste du HTML 1.0, du simply is beautiful, qui cherche la petite bête ? Un peu, mais pas tant que ça. Surtout du solide bon sens. JN est payé pour être consultant, pas critique d'art.
Si vous préférez lire en français, lisez le commentaire de JP Cloutier. Sinon un autre texte (très long) critiquant le bouquin de Jakob Nielsen, Designing Web Usability.

(10/11/00)

Les agents de l'ANPE se plaignent souvent que les employeurs leur demandent le mouton à 5 pattes. Ils sont bien obligés de les laisser passer, malgré leurs exigences curieuses...

Going to Florida
Quel pataquès. Je dirai même plus : quelle patacaisse ! Ils vont s'en sortir ou pas ? Il y a des commentateurs très sérieux pour affirmer que la première puissance du monde avait une constitution ad hoc. Mouais. On verra bien s'ils diront la même chose dans une semaine.
Et puis bonjour les gaffes : la France et la Chine qui adressent leurs félicitations officielles au nouveau président Bush. Ils étaient pressés. C'est vrai que dans ces pays-là on sait à l'avance qui va gagner les élections.

Pensez aux militants des deux candidats. Leurs nerfs ont été mis à rude épreuve dans la nuit du 7 novembre. Dans quel état on les a mis ? Oh Aïe Oh !
Athena (lexxicon.net) par exemple avait écrit le 3 sa profession de foi dans son journal. Militante pro-Bush, elle raconte l'excitation de sa journée du 7. Le soir à 23h21 (heure US Côte Ouest), elle se permet un petit teasing en affichant une photo du ticket gagnant. I told you so. Déprime le lendemain au réveil. Il faut retirer la photo.

Les dessous (électoraux) de Palm Beach
Le journal Libération rapporte la mauvaise fortune de Theresa, du côté de Palm Beach.

(08/11/00)

Dans ma liste du 03/11, j'ai oublié de mentionner Abeille Bee qui vient de retirer son journal. Changement de priorité (son fils), blocages, ce journal qui ne reflète plus sa vie, et c'est ainsi qu'on décroche la toile et qu'on la range au fond du disque dur.

J'aurai pu mettre avant-hier un lien sur le site officiel de M-E Nabe. Oh et puis non, n'y allez pas. Si vous ne le connaissez pas, laissez tomber. Si vous le connaissez, lisez un de ses bouquins. A part le pamphlet contre Polac (qui m'intéresse parce que j'ai lu son journal), il faut bien dire que l'ensemble est assez gonflant (voire puant sur certaines pages). Illustré au premier degré, aucun recul critique, le webmaster passe pour un fervent adorateur. Il y a les croyants et les mécréants. Le monde est simple : il est divisé entre les pro et les anti Nabe.
Chose marrante, le webmaster publie d'autres sites d'écrivains officiels : y'a une niche, là !

C'est quoi la différence entre le site officiel de Nabe et le site officiel de David Douillet ? Le deuxième contient moins de conneries : il est nettement plus condensé ! J'ai apprécié particulièrement les rubriques up & down.

(06/11/00)

Durant l'année qui précéda mes premiers pas sur la toile, j'achetais des revues qui mettaient le mot web à toutes les sauces, je lisais les articles du cahier multimedia de Libération. J'avais retenu 2 noms : Yahoo et les chroniques de Cybérie.
Eh bien justement dans les chroniques d'octobre, J-P Cloutier a consacré un article aux... weblogs. Bin tiens, j'ai devancé Jean-Pierre ! Pas peu fier (-:. La semaine suivante (26/10), il poursuit en évoquant les services de type blogger et fait une allusion aux diaristes sur le Web en citant un article d'E. Peyret de Libération.

cher écranL'objet de l'article ? Le livre de Philippe Lejeune, Cher Écran. Un livre recueillant les témoignages des diaristes face à leur écran/clavier. Et dans la deuxième partie, une découverte des diaristes en ligne. On suit le propre journal de l'auteur, qui saute de lien en lien, confiant ses trouvailles et ses déceptions. Ca se lit comme... un journal quoi.
Pour l'anecdote, ça m'amuse beaucoup de voir Mongolo précéder Montaigne et Montesquieu dans l'index. Je racontais ça à quelqu'un, lorsque - IEEEK - je m'aperçus que j'étais aussi dedans (l'index). Coincé entre l'autre Nicolas et M-E Nabe.
Qu'ai-je fait pour mériter ça ? Heureusement que je ne connais pas ce M. Nabe : il serait capable de me citer dans son journal.
Qu'est-ce qu'il y a ? Vous attendiez une critique ? Je n'ai pas fini le bouquin (-:

(05/11/00)

Sur ce site, on trouve des fontes Truetype gratuites reproduisant l'écriture manuscrite.
Vous éditez de l'HTML ? Si vous cherchez des conseils simples sur l'utilisation des polices, des couleurs ou des bons fonds, allez faire un tour sur la page Astuces de Lucie, la webmastrice d'Au fin fond de nulle part.
Cette dernière cite l'auteur de stablegirl (la fille de l'étable ?). Le site n'a pas été mis à jour depuis de nombreux mois, mais on peut lire sa page Web Site Gripes qui est toujours d'actualité.
L'écran est un medium vite fatiguant pour l'oeil. On nous promet des écrans plats et sans reflet depuis 10 ans. Vu leurs prix, ce n'est pas encore demain qu'ils deviendront communs. En attendant, mieux vaut suivre quelques règles de bon sens. Si vous êtes graphomane et souhaitez publier sur le web, mon seul conseil pour les débutants en HTML c'est : fond blanc, fond blanc, fond blanc.

(03/11/00)

Et pendant ces 2 derniers mois, que s'est-il passé chez les diaristes ?

L'Insomniaque a retrouvé une maison-page fin août. L'Incrédule a enfermé ses archives au grenier et changé de titre : elle se lance désormais dans les Apologies inutiles. Iso la bloggeuse attend du courrier (-;.
Jérôme A. a sorti un disque. Thierry T. a trouvé un (vrai) job.
Fred (aka Bruno) a refermé ses yeux définitivement. Eva sa partenaire navigue désormais en solitaire.
La petite Marie (kicked around bored) a refermé son journal. Un lecteur avait qualifié son journal de "brillant". Pas assez constant pour être vraiment brillant, mais elle avait un ton bien à elle. J'aimerais bien la réentendre dans quelques années. Aura-t-elle oublié Jarvis (Pulp), Brett (Suede) et Graham (blur) ?
Dans les nouveaux venus : Claudio, la Scribouilleuse, Ariane Fabre. Qui sera encore l'année prochaine ?

Et Gargil ? On ne l'attendait plus. Il remet le nez par la fenêtre avec une bonne excuse. C'est pas lui, c'est elle. Encore une histoire de femme(s) ? Combien avons-nous été à recharger cette page figée à la date du 2 janvier, avec ce titre absurde : Pas beau l'avion.
Mesdames, que penseriez-vous si votre homme vous quitte soi-disant pour revenir bientôt, tout en laissant sur le pick-up un vieux 45 T. rayé d'Alain Souchon ? Hmm ? Vous lui feriez confiance ? Pas sûr (-:
Gargil et Gretchen pourront bientôt adhérer au cercle Journal Babies, précédés par Hugo Roy et suivis par Strophe.

Et Catherine ? Nouvelle saison, nouvelle époque pour Flux Redux. Elle a embrassé tendrement ses enfants et les a confiés à leurs pères respectifs. Elle a pris la voiture et mis la cap vers l'Est, vers l'océan. Pour rejoindre la province de son enfance, la Nouvelle Ecosse. Et écrire, écrire encore.

(01/11/00)

Tchooze est un forum où les salariés parlent aux salariés : conditions de travail, embauche, carrière. Un tour rapide permet de voir que ce sont les informaticiens et les étudiants des écoles de commerce qui font le gros des participations.
Evidemment, on se délecte surtout des râleurs, des grinçants, des jamais contents qui espèrent mettre un peu plus que des grains de sables dans les rouages de l'entreprise qui les héberge. L'éditeur indique qu'il censure 20% des contributions, quand l'information est invérifiable ou sent trop le règlement de compte personnel.
Et puis on en déniche quelques uns dont visiblement les capacités sont sous-employées. En attendant, ils utilisent leurs heures de bureau pour montrer leur talent de plume.
Premier exemple : cette jeune femme travaillant pour une boite de la nouvelle économie. Cela me fait penser à un vieux sketch de Fernand Raynaud : "Ne dites pas je travaille mais plutôt je m'amuse."
Deuxième exemple : ce salarié de Ceg... qui compare sa boîte à Brazil (le film). Extrait choisi :
J'ai vécu l'exemple marrant de faire prendre une décision à un chef (un grand chef de tribu). Le problème était simple "Faire en interne (ça coûte 10 et pas de retard) ou de faire en externe (ça coûte 100 et 4 mois de retard). Ne sachant pas que faire, celui-ci a pris la sage décision de dire que le plus simple était d'externaliser le problème posé. Pourquoi ? La c'est le pire : Parce qu' "il est impossible de savoir qui va le faire en interne". C'est la justification écrite de la décision !!!

Vue sur la maquette : quelques changements cosmétiques depuis la dernière fois. Plus d'autres invisibles en surface (javascript + php) qui n'apportent pas de grands bouleversements.
Ah vi : vous avez vu le compteur ? Il est en accès libre.

(31/10/00)

C'est reparti pour un tour. Toujours en sursis mais ça ira mieux demain.

Et pour nos sympathiques amis d'outre-flaque : voici la prononciation officielle du titre de ce weblog. C'est un fichier mp3.

Autre lien plus touristique sur la ville de Douarnenez (Finistère), ville dois-je le rappeler où je n'ai jamais mis les pieds. Je ne suis qu'un bas-breton.

lc-d rév.2 / tehu | 0.001